balades en midi Toulousain


Aller au contenu

Menu principal:


Villefranche de Lauragais

Villefranche

Villefranche-de-Lauragais

Se trouve sur la route nationale 113, l'Autoroute des Deux Mers (A61) sortie 20 et de l'ancienne route nationale 622.
Gare de Villefranche-de-Lauragais sur la ligne Bordeaux-Saint-Jean - Sète-Ville ouverte depuis 1858.
ClimatPays de collines et de champs céréaliers, Villefranche subit les influences atlantiques avec un printemps frais et humide, un été très chaud et sec, un automne doux et un hiver peu rigoureux. Balayée principalement par le vent d'autan (sud-est) ou le cers (nord-ouest) Villefranche compte seulement 68 jours non ventés par an.
HistoireBastide fondée au XIIIe siècle (vers 1270) par Alphonse de Poitiers, Comte de Toulouse.
En 1280, Philippe le Bel lui accorda une nouvelle charte de privilèges. Elle sera dévastée en 1355 par les Anglais. La bastide de Villefranche fondée sur un terroir propice à l’agriculture (céréales) et l’élevage (bovins ; porcins ; ovins ; volailles) prit son essor au XVIe siècle au détriment de sa voisine Avignonet-Lauragais. Elle est une cité prospère du « Pays de Cocagne ».
Quant aux rues longilignes, elles se croisent en angle droit en bordure de l’axe routier commercial, datant de son origine. Une venelle coupe-feu témoigne de son passé médiéval ainsi qu’un nom : place du Portail (ancienne porte d’Autan), preuve de ses défenses.
En 1790, la bastide devient chef-lieu de canton, sous-préfecture en 1800.
Elle fut chef-lieu de district de 1790 à 1795 et d'arrondissement de 1800 à 1926.



Page d'accueil | Introduction | Vidéos | La Location | La région | Toulouse | Albi | Gaillac | Montauban | Castelnaudary | Villemur sur Tarn | Villefranche | Cordes sur ciel | Villages de charme | La gastronomie | Le Vignoble | Le Rugby | Littérature | Toulouse Lautrec | Claude Nougaro | Les restaurants | Plan du site


Il est : | chauvin.raph@orange.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu